Blocage de l’Open Sky, qui croire entre la Tunisie et l’Union Européenne ?

A la une
باللغة العربية

Blocage de l’Open Sky, qui croire entre la Tunisie et l’Union Européenne ?

Thumbnail

tn  قراءة المقال باللغة العربية  

Ces derniers jours, Mr le Ministre du Tourisme et Mr le Ministre du transport se sont relayés devant les médias pour tenir à l’unisson ce même message : C’est l’Europe qui bloque l’entrée en application de l’Open Sky ! Des affirmations suffisamment troublantes pour tenter d’y voir clair...

Rappelons d’abord que l’Open Sky en Tunisie est une vielle revendication des professionnels du tourisme tunisien et des Tunisiens de l’étranger. C’est finalement le 11 décembre 2017 que l’accord cadre se matérialise entre l’UE et la Tunisie. En substance, les nouvelles dispositions prévoient de libéraliser le ciel tunisien pour toutes les compagnies aériennes avec une exception pour l’aéroport de Tunis. L’ouverture à la concurrence pour Tunis Carthage étant décalée de 5 ans à compter de la mise en exécution de l’Open Sky (ce qu’on attend encore) afin de ménager la compagnie nationale Tunisair. En conséquence et dans le meilleur des cas, si le top départ était donné en 2020, il faudrait attendre 2025 pour bénéficier de billets pas chers sur Tunis et profiter ainsi des premiers fruits de l’Open Sky !

Dans leurs sorties médiatiques, les deux ministres tunisiens cités plus haut, n’hésitent pas à parler de blocage, affirmant que la Tunisie est prête techniquement et rejetant ainsi les torts sur le « BREXIT » qui selon eux « déprioriserait » l’Open Sky tunisien dans l’agenda de la diplomatie européenne ! Quant à L’UE, via la position publique et immuable de son représentant en Tunisie, Mr Patrice Bergamini : le principal point d’achoppement explicatif des lenteurs actuelles est la situation de Tunisair que les pouvoirs politiques veulent préserver !

Dans ce sens, Il n’est un secret pour personne que Tunisair tangue, avec la moitié de sa flotte clouée au sol et, encore dans l’expectative d’un renflouement par l’Etat sous forme de plan de restructuration qui doit être discuté dans les semaines à venir.

Par ailleurs, avec Mr René Trabelsi, actuel Ministre du tourisme et Tour Operateur connu pour son hostilité professionnelle à l’Open Sky et, Mr Hichem Ben Ahmed, ex cadre de Tunis air et fin politique qui souhaite ménager l’UGTT sensible à toute restructuration de Tunisair, toutes les conditions semblent aujourd'hui réunies pour donner du temps au temps !

Mais l’intérêt national peut-il attendre ? Tout proche de nous, le Maroc a ouvert son ciel depuis près de 15 ans avec le bilan touristique que l’on connait : 3 millions de touristes de plus que la Tunisie pour une recette plus de quatre fois supérieure. Et en prime, la bonne santé de Royal Air Maroc qui a su se redéployer sur le trafic de hub (notamment vers l’Afrique) !

Pour l’heure, la Tunisie reste bloquée à l’orange…Et pour des prix doux pour des week-ends sympas : désert, médina, thalasso…les touristes et les Tunisiens de l’étranger sont priés de prendre leur mal en patience …ou d’aller gouter aux charmes du Maroc !

 

Samir bouzidi

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à notre page Facebook

 

Commentaires

Tu n'a pas tort Samir, une clarification de la position tunisienne s'impose, on ne pourra continuer longtemps à vivre " de projets qui ne feront qu'attendre" comme disait J. Brel

Soumis par Lotfi mansour (non vérifié) le jeu 28/03/2019 - 13:26


Ajouter un commentaire

Opportunités immédiates

Dernières opportunités à saisir
Coup de coeur
395 000 DT
3 200
Livraison immédiate
Coup de coeur
2 000 000 DT
5 800
Livraison immédiate
Coup de coeur
681 000 DT
681
Livraison immédiate
Coup de coeur
650 000 DT
170
Livraison immédiate
Coup de coeur
277 000 DT
731
Livraison immédiate
Coup de coeur
240 000 DT
2 300
Livraison immédiate
Coup de coeur
365 000 DT
2 120
Livraison immédiate
Coup de coeur
235 000 DT
3 145
Livraison immédiate