Durcissements à la frontière algéro-tunisienne et premières répercussions économiques en Tunisie

A la une

Durcissements à la frontière algéro-tunisienne et premières répercussions économiques en Tunisie

Thumbnail

La crise algérienne qui n’en est qu’à ses balbutiements fait peser de sérieuses menaces politiques, sécuritaires et économiques sur la Tunisie déjà exsangue. Et la récente arrestation médiatisée d’Ali Haddad, le patron des patrons algériens, à un poste-frontière algéro-tunisien vient rappeler cette réalité historique : la Tunisie a toujours constitué un refuge naturel pour les fuyards algériens en tous genres.

Les conséquences ne se sont pas fait attendre si bien que les militaires ont durci les conditions de surveillance des 1000 kms de frontières avec la Tunisie. Et, avec pour cibles prioritaires, non plus seulement les djihadistes mais les oligarques et autres candidats à l’exil qui auraient des choses à se reprocher et … tenteraient de fuir vers la Tunisie clémente.

Pratiquement, l’armée nationale est au contrôle direct des postes frontières ; la police des frontières et les douanes ont reçu des consignes d’extrême vigilance ce qui se manifeste par des fouilles plus resserrées et systématiques avec des temps de passage allongés de plusieurs heures ! Par ailleurs et sur instructions de la Banque d’Algérie, les contrôles des changes sont beaucoup moins laxistes. En vertu de ces nouvelles dispositions, pour les sommes en cash se comptant en milliers d’euros, un justificatif est désormais exigé (factures cliniques ou hôtels…). Les mêmes consignes de vigilance frappent les réseaux de contrebande à l'exception de ceux  très structurés disposant de solides protections au plus haut sommet de l’Etat et de l’armée.

Ces conditions spartiates ajoutées à l’incertitude qui est partie pour durer en Algérie risque d’en dissuader plus d’un ! Dans ce contexte, qui osera prendre le risque pénal de braver le contrôle des changes (limité à 115 euros d’allocation touristique en Algérie) pour se rendre en vacances en Tunisie ? Sans compter pour les contrevenants, l’enclenchement automatique de procédures administratives comme le contrôle fiscal !

Comme il fallait s'y attendre, ces nouvelles dispositions aux frontières sont entrain de produire leurs premiers lots d'effets négatifs  en Tunisie. Ainsi, le nombre d’annulations émanant de patients algériens auprès de médecins et cliniques est en constante augmentation depuis une semaine. Un médecin libéral installé à Tunis nous déclare avoir subi cinq annulations depuis le début de cette semaine. Une tendance inquiétante que nous confirme également ce responsable de clinique dans le quartier « Centre Urbain Nord » à Tunis, très prisé des malades algériens. Le même son de cloches chez de petits hôteliers et loueurs particuliers !

Autre conséquence et pas des moindres ! Les nombreuses pénuries ou l’inflation constatée sur les produits algériens importés au marché noir sont là pour nous rappeler que l’Algérie est le premier partenaire de la Tunisie sur le marché informel…

Pour l’instant, rien de grave mais la vigilance reste de mise à quelques mois de la haute saison où sont attendus plus d’1 million d’Algériens et leur manne financière précieuse. L’avenir de la relance tunisienne est plus que jamais entre les mains des généraux algériens !

 

Samir bouzidi

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à notre page Facebook

Ajouter un commentaire

Opportunités immédiates

Dernières opportunités à saisir
Coup de coeur
395 000 DT
3 200
Livraison immédiate
Coup de coeur
2 000 000 DT
5 800
Livraison immédiate
Coup de coeur
681 000 DT
681
Livraison immédiate
Coup de coeur
650 000 DT
170
Livraison immédiate
Coup de coeur
277 000 DT
731
Livraison immédiate
Coup de coeur
240 000 DT
2 300
Livraison immédiate
Coup de coeur
365 000 DT
2 120
Livraison immédiate
Coup de coeur
235 000 DT
3 145
Livraison immédiate