Les banques en Tunisie sont-elles trop « gourmandes » ?

A la une

Les banques en Tunisie sont-elles trop « gourmandes » ?

Thumbnail

Heureux comme un banquier tunisien qui ne connait pas la crise ! Il faut dire que la santé insolente des banques tunisiennes a de quoi détonner dans un pays en dépression nerveuse. Alors que l’économie tunisienne connait une croissance grippée établie à 2,5 % en 2018, le Produit Net Bancaire (en quelque sorte le chiffre d’affaires) des banques tunisiennes connait une croissance régulière à deux chiffres depuis 2015. Ce dernier culminant à plus d’1 milliard d’euros en 2018 pour les 24 banques universelles que compte la Tunisie ! Cette situation singulière au niveau international fait s’interroger bien des économistes pour qui la santé des banques est directement impactée par la conjoncture des marchés. Alors quelle est la « potion magique » des banques tunisiennes ?

Le première clé est donnée par l’évolution des commissions bancaires qui progressent annuellement à un rythme de 09 % annuels soit supérieurs au taux officiel de l’inflation des prix à la consommation (7,5%). Avec des commissions bancaires aussi élevées qu’opaques et la manne des frais de rejet de chèques qui s’envole, le chiffre d’affaires des banques est au beau fixe ! Et cela devrait continuer…

Par ailleurs, avec la dégradation des comptes publics, l’Etat acculé n’a pas d’autres alternatives que d’emprunter aux banques à des conditions onéreuses négociées directement avec l’association professionnelle des banques.

Beaucoup plus chères que les banques marocaines

Mais là où les banques tunisiennes ont la main la plus lourde c’est incontestablement sur les taux de crédit et taux débiteurs (découverts….). Comme le montre le tableau ci-dessous, les marges brutes sur intérêts sont au double de ce qui se pratique au Maroc (1,55% au Maroc contre 3% en Tunisie). Et comme le taux de base en Tunisie (le « TMM » ) est trois fois plus élevé qu’au Maroc, les taux de crédits en deviennent prohibitifs impactant ainsi négativement le marché immobilier et les entreprises. En substance, les banques tunisiennes ont collectivement des pratiques de taux élevés (TMM + 4% pour les crédits et TMM+ 8% pour les découverts) alors qu’elles rémunèrent les dépôts collectés entre 0% ou TMM - 2% !

 

                                                                          

Comparatif des taux d'intérêt (au 15/02/2019)

 

Taux variable pour un crédit immobilier sur 15 ans

Maroc

Tunisie

TMP + 1,55 à 2%

(soit 3,8 à 4,25%)

TMM + 3 à 4%

(soit 10,24 à 11,24%)

 

Une concurrence qui ne profite pas au client final

Et malgré la concentration de vingt-quatre banques « universelles » sur le marché tunisien (contre seulement huit au Maroc), la concurrence semble étrangement peu jouer tant les offres de crédit sont sensiblement alignées !

Avec une économie et des clients aux abois, les banques peuvent-elles persévérer indécemment dans leur boulimie actuelle ? Paradoxalement, c’est le nombre élevé de banques sur le marché qui est à l’origine de la cherté tarifaire ; chaque enseigne cherchant à compenser une part de marché relativement réduite par des marges plus élevées. La solution est donc toute trouvée : assainir et réduire le nombre de banques (fusions…) pour des banques moins nombreuses, plus fortes…et des clients moins « siphonnés » !

 

Karim Bahri

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à notre page Facebook

 

Ajouter un commentaire

Opportunités immédiates

Dernières opportunités à saisir
Coup de coeur
2 000 000 DT
5 800
Livraison immédiate
Coup de coeur
681 000 DT
681
Livraison immédiate
Coup de coeur
650 000 DT
170
Livraison immédiate
Coup de coeur
277 000 DT
731
Livraison immédiate
Coup de coeur
240 000 DT
2 300
Livraison immédiate
Coup de coeur
365 000 DT
2 120
Livraison immédiate
Coup de coeur
235 000 DT
3 145
Livraison immédiate
Coup de coeur
244 000 DT
2 123
Livraison immédiate