Les turbans de la star Beyoncé sont l’œuvre de cette styliste franco-tunisienne

A la une

Les turbans de la star Beyoncé sont l’œuvre de cette styliste franco-tunisienne

Thumbnail

Considéré à tort comme un symbole d’une époque révolue, le turban revient en force via les défilés de mode branchée et autres clips de super stars. Et, on le doit en partie à la créativité d’une styliste franco-tunisienne qui a su embellir le style des stars les plus en vue grâce à ses turbans très contemporains.

Cette créatrice, c’est Donia Allègue Walbaum qui fat cette semaine la une de Vogue Arabia des à la rubrique des « jeunes femmes qui brisent les stéréotypes ».

Sa belle histoire démarré au milieu des années 2000 alors que la jeune femme termine ses études de marketing à l’école de commerce parisienne ESCP et entend trouver sa place dans le monde hyper select du luxe. En toute opiniâtreté et grâce à son talent, elle se fait vite remarquer et se constitue progressivement un carnet d’adresses lors de ses différentes fonctions chez Yves Saint Laurent, Fendi et la Maison Dior, qu’elle intègre comme chargée de produits.

C’est au hasard d’une rencontre avec une femme d’un âge avancé portant le turban avec grâce que Donia décide de faire de cette coiffe sa vocation. Elle est persuadée qu’en « modernisant » le turban, celui-ci peut s’imposer comme un accessoire de mode à part entière. En dépit de son manque d’expériences sur le sujet, elle crée sa propre marque en 2011 et lance sa première collection en 2013, le temps pour elle de s’approprier toutes les techniques et les secrets de confection du turban.

S’inspirant bien évidemment de la belle époque mais également des années 80, Dounia le décline en combinaisons infinies de matières (cuir, satin, néoprène…) et de formes (tissé, drapé, froncé…).

Ses créations finissent par capter l’œil de la styliste de Beyoncé en 2015. Depuis, la diva a fait appel à la styliste à plusieurs reprises, dont la dernière fois pour un clip tourné au Musée du Louvre et qui a fait 160 millions de vus.

D’autres stars ont suivi et les fashionistas s’arrachent désormais les créations dont le coût varie d’une centaine à plus d’un millier d’euros. Et vu le succès de la jeune styliste, les clientes aussi célèbres soient-elles sont prêtes à attendre plusieurs mois pour avoir leur précieuse coiffe.

Si la réussite et au rendez-vous pour Donia Allègue Walbaum, c’est évidemment grâce à son talent mais également à la montée en vogue de la tendance « modest fashion » ou de la mode pudique qui cherche à promouvoir une esthétique respectueuse de certains codes religieux ou moraux, notamment ceux de l’Islam. Des vêtements plus amples et plus couvrants mais sans occulter l’élégance et l’esthétique. En effet, des grandes enseignes aux maisons de haute couture, tous font désormais les yeux doux à cette communauté qui a généré un chiffre d’affaires mondial de 270 milliards d’euros en 2018, seulement sur le segment du prêt à porter « pudique ».

 

Moumtaez BEN MABROUK

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à notre page Facebook

 

Ajouter un commentaire

Opportunités immédiates

Dernières opportunités à saisir
Coup de coeur
395 000 DT
3 200
Livraison immédiate
Coup de coeur
2 000 000 DT
5 800
Livraison immédiate
Coup de coeur
681 000 DT
681
Livraison immédiate
Coup de coeur
650 000 DT
170
Livraison immédiate
Coup de coeur
277 000 DT
731
Livraison immédiate
Coup de coeur
240 000 DT
2 300
Livraison immédiate
Coup de coeur
365 000 DT
2 120
Livraison immédiate
Coup de coeur
235 000 DT
3 145
Livraison immédiate