Transferts d’argent, la dégringolade de la Tunisie dans la hiérarchie africaine

A la une

Transferts d’argent, la dégringolade de la Tunisie dans la hiérarchie africaine

Thumbnail

Les derniers chiffres communiqués par la Banque Mondiale concernant les transferts 2018 émanant des diasporas, ont entériné l’échec du modèle tunisien dans ce domaine. Alors que les flux de la zone MENA ont augmenté en moyenne de 9% avec une croissance record en Egypte (+17%), la Tunisie stagne à 2 Mds de dollars. Pour rappel, notre pays recevait 2,3 milliards de dollars en 2015 et depuis 2011 la courbe d’évolution du transfert d’argent fait le yoyo, alternant entre légers déclin et petites hausses.

En conséquence, la Tunisie qui était encore solidement ancrée au 4eme rang africain en 2011 derrière les intouchables Nigéria, Egypte et Maroc, se trouve aujourd’hui reléguée à la 7 eme place, dépassée par le Ghana, Kenya et Sénégal et sous la menace de l’Algérie et du Zimbabwe (1,9 Mds). Pour rappel, la Tunisie était devant le Ghana en 2012 alors que le pays des « Black stars » la distance aujourd’hui de 1,8 Mds de dollars (transferts du Ghana en 2018 : 3,8 Mds de dollars contre 2mds pour la Tunisie)

Dans le contexte tunisien, cette tendance baissière ne signifie pas pour autant que la diaspora tunisienne envoie moins d’argent à ses familles ! Elle tend plutôt à démontrer que nos concitoyens à l’étranger adoptent les canaux informels nettement moins onéreux…Malgré tout, les transferts des Tunisiens de l’étranger restent à la première place des rentrées de devises en Tunisie et c’est là une belle marque de solidarité vis-à-vis de leur famille et de leur pays…

En matière de « stratégie » nationale en transferts d’argent, il y a les pays qui favorisent le volume de devises à faire rentrer dans l’économie nationale et ceux qui optent plutôt pour les juteuses commissions bancaires. Le Maroc, Nigeria, Egypte sont clairement dans le premier tableau avec les performances que l’on connait. La Tunisie au même titre que l’Algérie est dans le second tableau d’où la stagnation des flux formels et la bonne forme de l’informel. Les revenus sur les transferts de la diaspora représentant une manne captive de 100 millions d’euros pour les banques tunisiennes…il n’est pas aisé de convaincre ces acteurs plutôt conservateurs de prendre le risque de gagner beaucoup plus ce qui passe par la mise en concurrence de leurs confortables partenariats avec Western Union et consorts.

 

Frais

 

Car effectivement le nerf de la guerre pour booster les transferts formels commence par la réduction des frais des transactions (inclus les commissions de change) entre la Tunisie et les principaux pays de la diaspora (France, UE et Moyen-Orient). Le tableau ci-dessous met clairement en évidence la différence de coûts entre la Tunisie et le Maroc au départ de la France qui représente 60% des flux mondiaux vers la Tunisie. Dans ces conditions, il n’est pas surprenant qu’un marocain de l’étranger transfère 40% plus d’argent au Maroc via les canaux formels qu’un Tunisien de l’étranger.

Les banquiers tunisiens sont donc condamnés à changer sous peine de connaitre le même sort que les opérateurs télécoms. Ces derniers avaient cru bon maintenir des tarifs élevés sur les communications internationales, faisant ainsi progressivement le lit à des offres alternatives (Skype, WhatsApp…) en situation aujourd’hui quasi monopolistiques sur le marché des TRE. On ne refuse pas le progrès, on ne fait que le retarder…

Dans un avenir proche, il faut libéraliser la concurrence en favorisant notamment la Fintech (transferts via mobile…), rendre l’épargne attrayante et se rapprocher des Tunisiens de l’étranger sur le même modèle que les banques marocaines et égyptiennes. Dans ce sens, l’implantation de la BIAT en France, est un bon exemple à suivre même s’il ne se fait pas sans heurts. Bref, changer et bouger !

 

Samir BOUZIDI

Expert International en mobilisation des diasporas

 

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à notre page Facebook

 

Ajouter un commentaire

Opportunités immédiates

Dernières opportunités à saisir
Coup de coeur
520 000 DT
3 200
Livraison immédiate
Coup de coeur
395 000 DT
3 200
Livraison immédiate
Coup de coeur
2 000 000 DT
5 800
Livraison immédiate
Coup de coeur
681 000 DT
681
Livraison immédiate
Coup de coeur
650 000 DT
170
Livraison immédiate
Coup de coeur
277 000 DT
731
Livraison immédiate
Coup de coeur
240 000 DT
2 300
Livraison immédiate
Coup de coeur
365 000 DT
2 120
Livraison immédiate