Un consul en France pris en flagrant délit de favoritisme au profit d’un membre de sa famille

A la une

Un consul en France pris en flagrant délit de favoritisme au profit d’un membre de sa famille

Thumbnail

C’est une triste réalité que les Tunisiens de l’étranger connaissent trop bien ! Sans « m3aref » (piston), inutile de briguer l’une des rares opportunités de contrat local dans les consulats et autres Tunisair qui sont des privilèges réservés à des proches d’ambassadeurs, consuls ou du personnel consulaire. Dans ce contexte, la nouvelle affaire de népotisme relayée par la presse tunisienne concernant Ali Azzedini, le consul à Toulouse, les encourage à prendre encore plus leur distance avec cette Tunisie là !

Ce qui est nouveau dans l’affaire de Toulouse, c’est le sursaut de la société civile franco tunisienne qui vient briser l’omerta qui règne habituellement dans ce type de situation en interpellant médias et Nejia Ben Abdelhafidh, la députée originaire de Toulouse ! Petit rappel des faits.

Ali Azzedini, est un jeune consul, nommé depuis un peu plus d’un an à Toulouse (France). Le moins que l’on puisse dire c’est que Monsieur le Consul n’a pas perdu de temps pour exploiter les failles du système au profit d’un membre de sa famille. Il y a quelques mois, le consul fait remonter à sa direction au Ministère de Affaires Etrangères, le besoin de recruter en contrat local un agent administratif pour faire face à la surcharge de travail. Sa hiérarchie lui donne le feu vert et l’instruction de tout lancer dans les règles : appel à candidature dans la presse locale, comité de recrutement... Mr le consul dont le sens de la famille est à saluer, fait fi de la procédure et décide de réserver le poste à sa nièce vivant à Sousse qui a une longue expérience dans le…textile !

Rappelons qu’un contrat local est exclusivement réservé à un Tunisien binational ou disposant d’un titre de séjour régulier en France. Un détail pour Ali Azzedini qui préfère faire fi et engage illico presto Asma T., sa nièce chérie non sans une probable complicité au sein du Ministère qui ne pouvait ignorer le statut de résident en Tunisie de la nouvelle embauchée. En quelques semaines, Asma T. débarque à Toulouse avec un visa touristique que l’oncle consul convertira sans peine en titre de séjour après des interventions personnelles auprès de la préfecture locale. Un vrai service VIP !

Les rumeurs ont commencé à enfler quand la nièce maternelle qui ne porte donc pas le même nom que son oncle consul, a pris ses habitudes dorées en étant notamment convoyée matin et soir par le chauffeur personnel du consul… De maîtresse présumée, la vérité a finalement été révélée concernant l'identité avérée de la jeune femme malgré les dénégations perpétuelles du consul.

Alertée par la société civile franco-tunisienne, la députée Nejia Ben Abdelhafidha a fait remonter au Ministre des affaires étrangères qui après enquête, a infirmé la version du consul qui niait jusqu’alors le lien de parenté avec Asma B. Suite à son méfait, Il semblerait que le consul ait reçu un blâme disciplinaire tout en étant confirmé à son poste. Est-il encore en état d’incarner vis a vis de son personnel et de la communauté tunisienne locale, l’exemplarité de l’administration que nous sommes en droit d’attendre ?

 

Samir BOUZIDI

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à notre page Facebook

Commentaires

Ca se passe comme ça en Tunisie ,ils pourris jus qu a l'os!! Il faut le sanctionner et virer sa nièce

Soumis par Nefzi (non vérifié) le mer 29/05/2019 - 12:27


C'est malheureux, mais très frequent: c'est le cas à la SNCFT, TUNISAIR, CTN, BANQUES, TOURISLES, toutes les entreprises étatiques... regardez l'ambassadrice à Vienne (de la famille du ministre des aff étrangères), la ministre de l'emploi...c'est le mal incurable du pays.

Soumis par A.Riahi (non vérifié) le mer 29/05/2019 - 15:57


Il est plus que évident que Madame la députée en totale hibernation politique et socio-économique depuis son élection, se réveilla brusquement à quelques mois des élections en espérant sans doute le renouvellement de son mandat, a voulu faire le buz et par la Même occasion faire rappeler aux Tunisiens du sud de la France qu'elle existe encore, et qu'elle est toujours en vie.
Je vis dans le sud de la France depuis plus de 29 ans et je n'ai jamais entendu parler de cette pseudo-députée...!!!
Croyez-moi mes Chers compatriotes, cette dame n'a absolument rien foutu au Cours de son mandat, à part toucher son salaire de fin de mois en devises bien évidemment .
Quand à Mlle Asma T, la connaissant assez bien, je peux vous assurer que c'est une jeune pleine de ressources, de capacités et de talent , et contrairement à ce que certains mauvaises langues laissaient entendre, Mlle Asma T est diplomée en tant qu'ingénieur adjoint, et a fait un excellent boulot dans les différents services du consulat. Elle ne s'est jamais appuyer sur son lien de parenté avec Monsieur le consule. (elle venait avant tout le monde, et partait aprés tout le monde au bureau )
Je tien à vous rappeler qu'être nièce de consul n'a jamais était un crime
Nharkoum zine

Soumis par Abidi Imed (non vérifié) le mer 29/05/2019 - 18:16


On est toujours ds ce cercle vissieus qui n'en finis pas moi je demande à nos dirigants qui sont vraiment honnêtes devant leur créateur et ce peuple qu' il réagissent une fois pour tout est éradiqué tout comportements illégales

Soumis par Kilifi (non vérifié) le jeu 30/05/2019 - 11:41


Quand je lis certains comentaires, je reste sans voix. Certes être la nièce du consul n'est pas un crime mais être recrutée par son oncle pour occuper un poste prévu pour les Tunisiens résidant à l'étranger est illégal. Il s'agit d'un abus de pouvoir, d'irrigularite administrative. Le monsieur qui essaye de justifier cette faute semble bien informé de ce qui se trame dans le consulat. La prétendue Asma n'est restée que deux mois et vous voilà au courant de ses mouvements. Mais par contre vous êtes à côté de la plaque concernant ce qui se passe à Toulouse car vous ne connaissez absolument pas notre députée et vos 29 ans de résidence n'est que mensonge. Revenant à notre sujet, le consul à recrutée sa propre nièce, à menti et à abusé de ses pouvoirs. Il doit partir point barre et sa nièce doit rentrer en Tunisie et non pas se cacher chez lui alors que son contrat de travail à été annulé, monsieur le consul lui cherche un mari pour encore abuser de ses relations et lui arranger un mariage et une régularisation de son séjour ici.

Soumis par Ghada (non vérifié) le jeu 06/06/2019 - 22:28


Ajouter un commentaire

Opportunités immédiates

Dernières opportunités à saisir
Coup de coeur
520 000 DT
3 200
Livraison immédiate
Coup de coeur
395 000 DT
3 200
Livraison immédiate
Coup de coeur
2 000 000 DT
5 800
Livraison immédiate
Coup de coeur
681 000 DT
681
Livraison immédiate
Coup de coeur
650 000 DT
170
Livraison immédiate
Coup de coeur
277 000 DT
731
Livraison immédiate
Coup de coeur
240 000 DT
2 300
Livraison immédiate
Coup de coeur
365 000 DT
2 120
Livraison immédiate